Sélectionner une page

Une dégustation de vin sera toujours une expérience sensorielle pour les participants, peu importe leur expérience ou leurs connaissances. De par sa nature même, une dégustation de vin implique de faire appel à presque tous les sens pour arriver à une opinion, que cette opinion soit étayée par des informations éclairées ou simplement par une expression de goût ou d’aversion. Bien que la vue, l’odorat et le goût soient les principaux sens utilisés pour faire l’expérience du vin, nous touchons également le verre et entendons le vin couler, stimulant les cinq sens. Thibaut de Roux est un dégustateur expérimenté. Il étudie actuellement la dégustation sensorielle des vins à l’Université de Bourgogne et collectionne depuis longtemps des vins fins en se concentrant sur cette région. Le but d’une dégustation sensorielle est de comparer ce que les sens communiquent avec ce que l’on trouve dans la nature. Avec les bons éléments à portée de main, une dégustation de vin peut devenir beaucoup plus qu’une simple discussion sur les goûts de chacun. Certaines idées concernant les types de saveurs ou d’essences pouvant aider peuvent être consultées dans le fichier PDF joint.

Verrerie

Lorsque vous organisez une dégustation de vin en utilisant tous les sens, la verrerie est importante. Visuellement, nous formulons certains jugements en fonction du type de verre dans lequel le vin est servi. Pour une dégustation de vin sensorielle, nous devons également aider notre cerveau à faire le lien entre les éléments que nous comparons et le vin lui-même. Une façon de le faire est de placer les objets dans des verres à vin. Cela aide le cerveau à faire le lien entre ces odeurs et saveurs et celles présentes dans les vins. Selon le niveau d’expérience, certains organisateurs de dégustation de vins souhaiteront peut-être se procurer la verrerie recommandée pour chacun des vins dégustés. Pour ceux qui n’y ont pas accès ou préfèrent une expérience plus simple, servir simplement tous les vins dans le même style de verres permet de les différencier en utilisant les autres sens, plutôt que de laisser la vue et le toucher prendre le dessus. Quelques notes sur les différences entre les verres pour vins rouges et vins blancs sont présentées dans la courte vidéo ci-jointe.

Suggestions de vin

Les hôtes novices en dégustation auront probablement plus de succès s’ils se limitent aux cépages principaux des régions les plus populaires et évitent les vins d’assemblage. L’infographie jointe offre quelques exemples. À l’intérieur de ces limites, l’idée serait de sélectionner des vins reconnus pour certaines qualités spécifiques, car ils seront plus faciles à repérer pour les débutants. Avec plus d’expérience, les goûteurs pourront commencer à sélectionner des vins inconnus et à utiliser leurs sens pour déterminer avec quels éléments ils ont été élaborés.

Utiliser des éléments sensoriels

Pour utiliser les éléments sensoriels que vous aurez rassemblés, vous devez commencer par le vin. L’aspect et l’arôme du vin seront les premières choses à expérimenter. Les hôtes doivent permettre aux goûteurs de voir et de sentir les vins un à un. Une fois que chaque vin a été vu et que le bouquet a été expérimenté, les invités peuvent ensuite se déplacer entre les éléments sensoriels pour essayer d’identifier ceux qui sont contenus dans chaque vin. Après avoir senti les éléments, les dégustateurs peuvent ensuite revenir et prendre une gorgée du vin pour confirmer ou infirmer leur choix. La procédure peut prendre plusieurs tours avant que les invités soient en mesure de faire des suggestions précises. Lorsque vient le moment de tester les arômes, il faut prendre du temps, car les sens peuvent être facilement bernés. Les hôtes doivent donc prévoir suffisamment de temps entre les vins et fournir des collations simples, telles que des craquelins ou du pain, de manière à ce que les invités puissent rafraîchir leurs papilles et leur nez avant de passer au vin suivant.