Sélectionner une page

Une des erreurs les plus courantes commises par les nouveaux venus dans l’investissement est la confusion de sens entre volatilité et risque. Ne pas comprendre pleinement la différence peut, au mieux, conduire à un stress inutile et au pire, à de lourdes pertes financières.

Artemis Capital Management a récemment publié un article intitulé « La volatilité et l’alchimie du risque », qui explore le Marché global de la volatilité à court terme et revient sur le Lundi Noir, le krach boursier de 1987. Vous pouvez en savoir plus sur ce qui a causé le Lundi Noir dans le fichier PDF joint à ce post.

Thibaut de Roux est un cadre dirigeant du secteur bancaire qui compte près de trente ans d’expérience dans la gestion des risques financiers. Il a récemment occupé le poste de Directeur des activités de marché mondiales chez HSBC à Londres. Comprendre ce qui distingue la volatilité et le risque peut faire la différence entre avoir un portefeuille de placement rentable et perdre de l’argent sur vos investissements.

Volatilité vs risque

En termes simples, la différence entre la volatilité et le risque est l’horizon de placement. Vous pouvez comprendre ce dont il s’agit dans la courte vidéo jointe.

Le risque peut être défini comme la probabilité globale que les actions ou les autres investissements soient finalement vendus à un prix inférieur au montant pour lequel l’investisseur les a initialement achetés. La volatilité, quant à elle, fait référence au nombre de fois et à la fréquence à laquelle la valeur de ces actions ou d’autres actifs fluctuent au sein des marchés.

Les prix des actions peuvent monter ou descendre rapidement, en fonction de la volatilité des marchés, mais rester plus stables en période de crise, où leur performance peut être plus facilement prédite. De nombreux investisseurs qui surveillent de trop près la performance de leur portefeuille interprètent à tort la volatilité comme une prise de risque, ce qui entraîne de mauvaises décisions.

Un investissement boursier réussi nécessite des perspectives d’investissement à long terme. Le marché boursier surpasse historiquement les placements alternatifs presque tout le temps, à condition que les investisseurs soient prêts à conserver leurs placements pendant une période minimale d’environ dix ans.

Identifier le risque de marché

Les investisseurs les plus performants sont en mesure d’identifier le niveau de risque de marché d’une société ou d’un actif en particulier. Warren Buffet a inventé le terme de « douve économique » pour décrire à quel point une entreprise est sûre sur le long terme. Les entreprises ayant une large douve économique sont plus susceptibles d’être à l’abri de la récession et d’avoir des flux de trésorerie sûrs, même en période de volatilité économique.

Aux États-Unis, par exemple, une entreprise telle que UPS possède une énorme douve économique, car il faudrait énormément de temps et d’argent à une autre entreprise pour atteindre un niveau concurrentiel. Le portefeuille de plusieurs milliards d’actifs détenus par UPS, comprenant du personnel qualifié, des installations, des avions et des camions, est tout simplement trop vaste pour que même la plus grande entreprise de logistique au monde puisse rivaliser sur le marché américain. Il s’agit donc d’un investissement à faible risque.

Cependant, un détaillant de vêtements, aussi bien établi soit-il, aura toujours une douve économique mince. En effet, il sera toujours possible pour un autre détaillant de le concurrencer et de lui soustraire des clients, dans un secteur peu capitalistique.

Profiter de la volatilité du marché

Un investisseur avec un portefeuille diversifié, mais contenant des investissements à faible risque tel que UPS, dans l’exemple ci-dessus, peut en réalité bénéficier de la volatilité élevée du marché. La volatilité crée des opportunités, en particulier lorsque des investisseurs moins expérimentés sont susceptibles de paniquer et de vendre des actions à un prix inférieur à leur valeur réelle, en raison de la baisse rapide du marché.

En période de forte volatilité, les primes sous forme d’options sont également plus élevées, ce qui permet aux investisseurs avertis de vendre des options d’achat couvertes et de mettre des options afin d’accroître leurs revenus de placement. Dans l’infographie en pièce jointe, vous en apprendrez davantage sur les options de vente et d’autres termes boursiers couramment utilisés.